Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.
  • Histoire_Patrimoine.jpg

Patrimoine religieux

Un patrimoine préservé

L’église du Bourg, Saint Jean-Marie Vianney

De style néo-roman, en pierres de diverses natures : gneiss et grès provenant de l’ancien rempart, calcaire jaune ou blanc et pierres de taille de Cruas pour le portail et les éléments sculptés ; toit en tuiles rondes sauf pour la flèche du clocher en ardoises ; trois nefs et un transept. On peut remarquer le baptistère datant de 1600 dans lequel le Curé d’Ars a été baptisé en 1786 ; cette œuvre, restaurée en 1986 en y adjoignant un support en pierre en forme de mains stylisées, avait été récupérée dans l’ancienne église ; enfin un orgue installé dans l’église depuis 1948 a été complètement restauré en 1984-85. Le 8 mai 2010, pour le 150 anniversaire du décès de Saint Jean Marie Vianney, un nouveau tympan a été aposé sur la façade de l’église.

Eglise_St_Jean_Marie_VIANNEY_.jpg

L’église du Barriot, Saint Claude

Construite à la même période que celle du Bourg par la volonté et les fonds des habitants du quartier qui considéraient que le Bourg était trop éloigné. Cette église de style néo-roman aussi, comporte trois nefs mais pas de transept ; le clocher est couvert d’un dôme à quatre pans avec une couverture en écailles de zinc ; les murs sont en moellons de calcaire, sauf l’élévation antérieure et le clocher qui sont en pierres de taille, pierre calcaire de Dardilly. Un orgue construit par Grenzing en 1984 permet d’organiser dans cette église des concerts de musique baroque.

eglise_du_Barriot.jpg

La chapelle privée du Sacré-Cœur

Construite par les Sœurs de Saint-Joseph en annexe à leur école, 9 rue du Curé d’Ars, et bénite en 1876, elle est de style néo-gothique, avec une seule nef (10m x 6,6m) et un cœur pentagonal.

L’ancien presbytère du Bourg,

Situé 6 chemin de la Grabotière (près de la Mairie) date de 1766 et appartient à la commune depuis la Révolution. Ce beau bâtiment en pierres à trois niveaux a été restauré en 1983. Il abrite maintenant les services sociaux communaux, les étages étant loués à des professionnels para-médicaux et à un bureau d’études. Devant l’entrée on voit une croix en pierre dorée de section hexagonale avec un Christ sculpté. Il s’agit probablement d’une croix de l’ancien cimetière, mise ici en 1835 lorsque le cimetière a été transféré à son emplacement actuel.