Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

POUR NE PAS OUBLIER

Publié vendredi 10 avril 2020

Paroles de Dardillois

livre.jpg

10 avril 2020

FAMILLE

Dès le 17 mars, nous avons lancé le défi à nos 7 petits enfants : écrire ensemble le livre du confinement de notre famille. Chacun envoie à son rythme un texte, une photo, un dessin (pour les plus jeunes). Nous leur proposons un début de phrase qu'ils complètent. Comme l'a dit un de nos petits enfants "Comme ça, je pourrai raconter à mes enfants ce que nous avons vécu en 2020".

Dom et Brigitte, Le Chênerond

11 avril 2020

CONFINEMENT, A CHAQUE JOUR SA LETTRE

Chers tous,

C comme chaleur : celle des sourires dans les files d'attente, des éboueurs ou facteurs avec un merci lancé d'une fenêtre, celle des applaudissements le soir (même si au début, on se sent un peu toute seule, celle des propositions pour se "serrer les coudes".
C comme copines, copains et discussions jusqu'au bout de la soirée.
C comme coiffeur (on va bientôt pouvoir se faire des tresses !).
C comme culture, du temps pour relire Kundera, ou une super bande dessinée , pour écouter du jazz ou Bach. C comme concerts offerts par les artistes, écoutés séparés mais tous en même temps. Et reliés par notre écran magique !

Sylvie Petetin

12 avril 2020

HUMOUR

"Deux couples de voisins, un grillage, deux tables installées à la distance réglementaire : tout pour réussir chaque semaine un apéritif qui permet de discuter, prendre des nouvelles, échanger des informations... le tout dans le respect de la distanciation. Bien vivre ensemble, à Dardilly, même confinés, c'est possible."

Brigitte, Patrick et leurs conjoints, Le Pelosset

pique_nique_grillage.jpg

15 avril 2020

DEJA UN MOIS DE CONFINEMENT !!!...

Que dire de cette période étonnante, déstabilisante, ressourçante pour certains, éprouvante et triste pour d’autres…………….

Les oiseaux nous réveillent tôt les matins tout contents de voir le soleil de lever et nous aussi du coup ! La nature explose avec un printemps particulièrement beau, heureusement car si ce COVID était arrivé à l’automne, aurions-nous supporté cet isolement avec des jours plus courts et un ciel gris ?

En faisant mes petites marches dans le quartier quelques rencontres par-dessus les haies, des bonjours, des sourires, des encouragements et surtout la constatation que les jardins seront magnifiques cette année!!!

Marchant au milieu d’une rue, d’habitude passante, surprise ! Deux dames assises chacune dans un transat de chaque côté de la rue, derrière leurs portails respectifs, se faisant face dans leurs jardins papotaient tranquillement………..la conversation se poursuivait à mon retour de balade…..il est vrai que c’est mieux qu’internet et le téléphone ….les liens directs nous manquent et nous attendons tous de nous retrouver autour d’un verre, de nous serrer dans les bras et de raconter « notre « confinement.

Soyons raisonnables, à Dardilly la nature est très près de chez nous, et en 1h de promenade nous pouvons rencontrer du monde, même de loin, même si on change de trottoir, tout le monde se salue, super !

L’autre jour en allant faire mon ravitaillement hebdomadaire dans une grande surface…..il était amusant de voir que certaines personnes de plus de 70 ans n’osaient pas sortir du rang et assumer leur âge …..Coquetterie ou refus de profiter d’un avantage décidé en haut lieu !!!

Ce qui me frappe lors de mes sorties c’est le calme ambiant, d’une façon générale personne ne hausse le ton, même la musique s’écoute en toute discrétion…………….cela veut-il dire que cette pose forcée nous permet d’être plus apaisés et de mieux aborder le temps qui passe avec une prise de conscience de ce qui est nécessaire et indispensable dans la vie ?

Parlons-en de l’indispensable, les premiers jours du confinement j’ai fait, comme beaucoup, du tri dans le garage et d’autres lieux , faute de temps je laissais s’entasser tout et n’importe quoi. Incroyable de trouver ce qui m’était inutile et dont je pourrai faire don à ceux qui en ont besoin, et ils sont nombreux. La décharge et les associations caritatives vont être assaillies, préparons-nous à connaitre de nouvelles files d’attente, mais cette fois ci pour la bonne cause !

Soyons prêts à poursuivre cette période de « distanciation sociale » en faisant preuve d’imagination pour non pas pour » tuer le temps « mais au contraire le faire vivre pour faire émerger des talents cachés ou des souhaits réprimés .Pour moi ce sera peut-être peindre ,essayer d’apprendre une langue étrangère…….donc il y a encore de quoi tenir quelques semaines afin de préserver nos vies et surtout celles des autres .

Courage et merci à tous ceux qui s’investissent, salariés comme bénévoles.

Christine du Bourg

16 avril 2020

CONFINEMENT, à chaque jour sa lettre

O comme ouverture : prendre du temps pour papoter avec un petit voisin derrière une clôture de jardin, se laisser guider pour réfléchir, penser, rêver, et découvrir. Ailleurs que dans son petit jardin intérieur.

Sylvie Petetin

18 avril 2020

QUOTIDIEN D'UN PROF

Voici mon quotidien avec mes élèves de classes de seconde, Terminale et BTS. Je vous livre les échanges tels quels, les fautes d’orthographe en moins… :

- Y., peux tu éteindre ton micro quand je parle car il y a beaucoup de bruit de fond, tu donnes une fête ?
- Non Madame, c’est ma sœur qui ne comprend pas la révolution française, du coup ma mère lui mime la prise de la Bastille
Y., classe de BTS

par Florence Schreinemacher

alban1.jpg

19 avril 2020

NOS JEUNES JOUENT LES GRAINES DE JOURNALISTE

L'école à la maison.
Alban

20 avril 2020

CONFINEMENT, à chaque jour sa lettre

N : comme nature, elle explose. Du temps pour regarder la glycine, le lilas et le cerisier, pour écouter l'oiseau.

Sylvie Petetin

22 avril 2020

MON ARTICLE SPECIAL CONFINEMENT

Ce confinement, lié à l’épidémie du virus Covid 19 ou Coronavirus, dure déjà depuis plus d’un mois.

Je ne suis sortie que deux fois, pour faire une balade avec mon chien et pour aller voir mon père car mes parents sont divorcés.

De mon côté, je vis plutôt bien ce confinement car j’ai une grande maison, un grand jardin, un chien… Ce rajoute à cela les devoirs, je suis en 4e et j’ai des cours en visioconférence. Les connexions n’étaient pas fonctionnelles au début mais maintenant ça roule. Personnellement, je suis bien organisée, je suis autonome pour les cours et les exercices à faire, mais j’imagine que ce n’est pas le cas de tout le monde. Je travaille tous les jours entre 4h et 5h, c’est moins que les 7h de cours lorsque je suis au collège, mais en ce laps de temps j’arrive à tout faire.

C’est paradoxal, mais ce confinement m’apporte une chose précieuse que je n’avais pas avant : du temps. A présent, je dors plus, je me lève plus tard. J’économise 2h de transport que j’ai habituellement tous les jours car je suis au collège à Lyon. J’ai plus de temps pour faire du sport : trampoline, poutre, badmington, des passes avec mon ballon de volley, abdos devant une leçon de sport sur You Tube, cela me fait énormément de bien. Par ailleurs, je prends beaucoup plus de temps pour moi, je fais des masques, je me maquille.... Je cuisine aussi de temps en temps, entres autres de bons gâteaux au chocolat ! Le soir, on fait de temps en temps des jeux de société en famille, j’ai même testé le scrabble avec des mots en anglais, c’était trop difficile. Avec tout ça, je n’ai pas le temps de m’ennuyer

Ce confinement, je le vis bien, car je me suis organisée pour qu’il se passe bien. C’est un acte obligatoire, on se doit de penser aux dégâts que ce virus provoque : de nombreux décès, des hospitalisations avec état grave, des milliers de médecins, infirmiers qui travaillent tous les jours au front pour nous sauver. Alors, je me dis que tant qu’on est en bonne santé, on a beaucoup de chance, on se doit de respecter le confinement, alors restons chez soi et arrêtons de nous plaindre !

Pour finir, le retour au collège me fait peurdevrons nous porter des masques jusqu’au 3 juillet ? Est-il judicieux de retourner en cours cette année ? A quel prix ? A 13 ans, on peut finir l’année scolaire en visioconférence et ne pas risquer de choper ce virus. Et on est suffisamment grand pour rester seul à la maison si les parents doivent retourner travailler. Idée à soumettre au gouvernement

VANGAEVEREN Kylie, 13ans

Kylie.jpg

23 avril 2020

PARTAGE

Sur l'idée de mon fils cadet, Lucien, nous avons organisé une mini kermesse : chacun un stand. Nous avons confectionné des tickets, une pancarte d'accueil et c’était parti !!
Il y a eu activité kapla, activité plus-plus, activité tir de nerf, activité guitare.
Nous avons tous partagé et challengé les autres membres de notre famille.?

Alice AKSOY

25 avril 2020

QUOTIDIEN D'UN PROF

Voici mon quotidien avec mes élèves de classes de seconde, Terminale et BTS. Je vous livre les échanges tels quels, les fautes d’orthographe en moins… :

- Bonjour Madame ! La bonne note que j’ai va compter ? Parce que d’habitude je ne suis pas très bon en anglais alors je suis d’accord avec votre ministre de ne pas compter les notes, mais là pour une fois je serai pour la compter dans la moyenne !

A., classe de seconde

par Florence Schreinemacher

dessin_eva.jpg

26 avril 2020

Dessin d'Eva, 14 ans (classe de 3ème)

27 avril 2020

CONFINEMENT, à chaque jour sa lettre

F : comme famille, en prendre soin, la vivre, savourer les moments, ne pas oublier ceux pour qui elle est loin ou absente.
F comme fleurs : offrir un bouquet, ou envoyer une photo d'un muflier.

Sylvie Petetin

Camille_Moreira_Pontet.jpg

29 avril 2020

Dessin de Camille, CM2, membre du Conseil municipal des enfants de Dardilly

30 avril 2020

Anis 9 ans

Si j'étais magicien, je voudrais arrêter le confinement, ne plus être bloqué chez moi. J'aimerai avoir une bulle autour de ma tête pour pouvoir sortir sans danger. Je voudrais aussi que les personnes âgées ne soient pas malheureuses pendant le confinement et avec ma baguette magique je voudrais leur amener leurs proches et moi aller voir les miens. Si j'avais un pouvoir de voir le futur je voudrais créer un couloir du temps et voir dans l'avenir et voir comment je serai quand je serai grand et comment sera ma famille. je suis curieux de voir mon papa en vieux papy. Je voudrais aussi être grand maintenant.

Extrait du livre du confinement co-écrit par 7 petits enfants et leurs grands-parents dardillois Dom et Brigitte.

2 mai 2020

Lohan 8 ans

Je m’ennuie, je lis, j’aide papa à jardiner mais j espère que cet été on pourra sortir de la maison !! Je lis longtemps aux toilettes, je fais mes devoirs, je joue un petit peu à mon ordinateur mais il manque une chose : cette chose c est qu’on ne peut plus voir la famille et c est très dommage.

Si j'étais magicien, je voudrais faire apparaitre les nuages et quand on meurt on ne meurt pas vraiment on atterrit dans les nuages donc on sera invincible. Je ferais disparaitre les personnes qui sont bêtes et tout ce qui peut empoisonner. Je voudrais faire disparaitre le coronavirus mais comme je serai magicien et adulte je ne serai plus obligé d’aller à l’école !!

Extrait du livre du confinement co-écrit par 7 petits enfants et leurs grands-parents dardillois Dom et Brigitte.

3 mai 2020

Je pense pour moi que le confinement, c'était bien au début, mais aujourd'hui ça m énerve, c est long. On a beaucoup de travail et c est moins bien organisé. Je fais assez de choses : trampoline, jeux vidéo, marche ou footing au bois de Serre, foot avec mon papa dans le jardin, cuisine avec ma maman, mais il y a des moments je m ennuie."

Mickaël Louis ,11 ans en 6ème au Collège Jean Philippe Rameau

4 mai 2020

Le bonheur pour Rayan, 6 ans depuis le 17 avril

Le bonheur pour moi c est manger des glaces et faire du foot. Aussi, c'est aider les autres. J'aime donner du bonheur à ma famille. Je suis heureux quand je suis avec la famille de papa et celle de maman. Je suis heureux quand je joue avec papa et maman . Et , ils me manquent tous beaucoup.

Extrait du livre du confinement co-écrit par 7 petits enfants et leurs grands-parents dardillois Dom et Brigitte.

chien.jpg

6 mai 2020

Finalement, le confinement est la meilleure chose qu'il lui soit arrivé... ????
Monsieur dors !

???? Photo d'Arthur Dodin, membre du Conseil des jeunes.

7 mai 2020

CONFINEMENT, à chaque jour sa lettre

I : comme Italie, tellement tristes pour eux, tellement admiratifs de leur courage, de leur élégance et de leur musique, même dans la difficulté extrême.
I comme inédit : notre expérience de "sans contacts", mais avec plein de liens.

Sylvie PETETIN

9 mai 2020

QUOTIDIEN D'UN PROF

Voici mon quotidien avec mes élèves de classes de seconde, Terminale et BTS. Je vous livre les échanges tels quels, les fautes d’orthographe en moins… :

- Bonjour Madame, je voulais savoir à quelle heure on doit se connecter pour l’anglais, je suis connecté mais il y a personne?
- Bonjour Antoine, pas de cours ce matin, c’est le lundi de Pâques

A., classe de seconde

par Florence Schreinemacher

10 mai 2020

Les triplés confinées

Nous sommes 3 amies Lia , Pauline et Stacy. Depuis notre plus jeune âge, nous avons des cours de danse que nous partageons ensemble au CDFD durant toute l’année. Ces cours de danse durant lesquelles nous travaillons des chorégraphies et faisons des exercices avec nos différentes profs (Isabelle, Agnès, Léa et Estelle), nous ont permis de mieux nous connaître et nous avons créé au fil du temps une réelle complicité. Malheureusement, cette année n’a pas été la bonne car à cause du confinement, les cours n’ont plus lieu. Nous ne pourrons pas faire le spectacle pour lequel nous avons beaucoup travaillé cette année à la date à laquelle il aurait du être en juin . Malgré le confinement nous avons continué de danser ensemble à travers la caméra de notre téléphone. Pendant ces nombreux appels vidéos, nous avons créé toute les 3 cette chorégraphie pour participer à un concourt proposer par Malandain Ballet Biarritz qui s’intitule "depuis chez vous". Nous avons beaucoup rient , et cela nous fait le plus grand bien en cette période compliquée. Notre amitié, notre complicité et notre passion pour la danse nous auront permis de traverser cet isolement ensemble .

Stacy HOANG, membre du Conseil des jeunes de Dardilly

Découvrir la vidéo ici