Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

La lutte raisonnée des chenilles processionnaires

Publié vendredi 01 mars 2019
Chenilles.jpg

Agissons ensemble pour éviter la prolifération d'espèces qui nuisent à notre cadre de vie et sont en mesure d'altérer la santé des hommes ou des animaux

LES CHENILLES PROCESSIONNAIRES

Avec l’arrivée du printemps, les chenilles processionnaires vont descendre des résineux pour aller s’enfouir dans le sol et démarrer le processus de transformation en papillons. Ces chenilles, qui se déplacent en file indienne sur le sol, peuvent être dangereuses pour les humains comme pour les animaux. En effet, les poils urticants présents sur le corps de ces insectes peuvent provoquer des réactions allergiques, telles que des démangeaisons, des troubles oculaires et des œdèmes. Ces réactions peuvent être beaucoup plus importantes et plus graves chez les animaux domestiques qui peuvent montrer de la curiosité et s’approcher un peu trop près des chenilles. Si vous rencontrez une colonie de chenilles processionnaires, le mieux est de l’éviter et de ne pas tenter de les toucher ni de les écraser. Soyez particulièrement vigilants avec les enfants !

Eliminer les chenilles

L’élimination se fera en automne, lorsque les larves de papillonsauront formé des cocons dans les conifères. La destruction se fait par incinération, en prenant soin d’ouvrir le cocon car il résiste au feu. Attention ! Ne manipulez les cocons qu’en portant des gants. Il est également possible d’éliminer les chenilles lors de leurdescente des arbres en posant des pièges autour de chaquetronc, qui vont récolter les insectes.

Mesures préventives

Des mesures préventives peuvent également être adoptées pour lutter contre ces chenilles envahissantes :

> durant la période estivale (de mai à août) : installer des pièges à phéromones qui attireront les papillons récemment éclos et limiteront ainsi les pontes sur les résineux ;

> à l’automne (de septembre à mi-octobre), les résineux peuventêtre traités par pulvérisation d’un produit non-chimique composéd’une bactérie (Bacillus thuringiensis). Ce traitement va détruire les larves qui viennent d’éclore avant qu’elles ne deviennent adultes(chenilles) et s’enferment dans les cocons pour l’hiver.