Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Déclassement de l'A6-A7 : ce qui vous attend en 2020

Publié jeudi 03 mai 2018

La date est historique. Depuis le 29 décembre 2016, l’A6-A7 n’est plus une autoroute entre Dardilly-Limonest et Pierre-Bénite. Etendue sur 16 km, cette portion prendra la forme d’un boulevard urbain apaisé et végétalisé.

La démarche vise à améliorer la qualité de vie, de l’air et l’attractivité économique de nos territoires. Une opportunité à saisir pour Lyon, pour l’agglomération, mais aussi pour Dardilly, directement concernée par le déclassement de l’autoroute. Plusieurs mesures seront conduites dès 2020. D’autres évolutions suivront aux horizons 2025 et 2030.

reclassement_A6.jpg

Ce qui vous attend en 2020 :

  • Création de deux lignes de bus express Dardilly/Limonest-Gare de Vaise et Iriginy-Bellecour
  • Ouverture de parcs relais à la Garde (Dardilly) et Irigny
  • Création de voies dédiées au covoiturage, taxis…
  • Interdiction des poids lourds en transit
  • Généralisation de la vitesse à 70km/h et rétrécissement des voies pour apaiser les circulations

Encourager le covoiturage

Rompre avec les habitudes. On l’aura compris, la portion d’autoroute entre Dardilly-Limonest et Pierre-Bénite appartient au passé. Et avec elle certains usages, à l’instar de la voiture solo. Une évolution nécessaire. Le développement du covoiturage participera à la réduction du trafic automobile sur le tronçon. Une expérimentation sera mise en place dès 2020. Principale innovation, la voie de gauche sera réservée au covoiturage, aux taxis, VTC et véhicules électriques, aux heures de pointe. Des aires de covoiturage seront installées dans les parcs relais. Une plateforme de mise en relation pour les co-voitureurs fera l’objet d’un appel à projet lancé par la Métropole l’an prochain.

Remettre le tram-train sur les rails

Dardilly appelle de tous ses voeux la création d’un tram-train promise de longue date au quart d’heure entre Lozanne et Lyon. Ce projet, essentiel pour l’avenir a été retiré du plan Etat-Région pour raisons financières. Vos élus interpellent régulièrement le Préfet et les présidents de la Métropole et de la Région à ce sujet pour inviter à l’ouverture de cette ligne dans les meilleurs délais. Dans l’intérêt général de chacun. Sur le seul territoire de Dardilly, le tram-train, qui offrirait une alternative pertinente à la voiture, desservirait les gares des Mouilles et du Jubin. Il pourrait également irriguer la gare de Limonest, située à Dardilly, dont notre ville et celle de Limonest prônent la réouverture complétée par un parc relais.

Un bus express Dardilly-Gare de Vaise

declassement_A62.jpg

La réussite de la requalification de l’A6-A7 en boulevard urbain passera par le déploiement d’une offre compétitive de transport en commun. Une ligne de bus express empruntera le boulevard urbain, sur une voie dédiée, pour relier Dardilly-Limonest à Vaise dès 2020.

Le trajet sera assuré en 15 minutes. Contre 25 minutes en voiture solo.

L’ensemble sera couplé à un parc relais à la Garde (Porte de Lyon). De quoi encourager les automobilistes à délaisser leurs véhicules particuliers au profit du bus.

Outre le départ/terminus de la ligne à la Garde un arrêt « Techlid » sera proposé à hauteur du lycée horticole sur le boulevard urbain. D’autres arrêts sont actuellement à l’étude sur le tronçon. Le bus express remplacera par ailleurs l’actuelle ligne 6 pour desservir l’intérieur du pôle économique Techlid, le matin dans le sens Gare de Vaise - La Garde, et inversement l’après-midi.

Développer les parcs relais

Aujourd’hui, 115 000 véhicules circulent chaque jour sur l’A6/A7. L’enjeu majeur consiste à réduire cette fréquentation à 80 000 véhicules/jour à l’horizon 2025. Dans cette optique, le projet entend notamment inciter les 16 000 véhicules qui transitent quotidiennement par l’artère à contourner le coeur de l’agglomération en privilégiant un grand contournement Est de Lyon, via l’A46. Il apparait aussi impératif d’arrêter le flux de véhicules au Nord de l’axe pour améliorer la qualité de l’air, l’attractivité et ne pas générer d’irrémédiables embouteillages. L’ouverture d’un parc relais à la Garde dès 2020 s’inscrit dans cette ambition. Ce véritable pôle multimodal intégrera un parking extensible dans le temps de 150 places, une consigne vélo sécurisée et une aire de covoiturage.

Une solution idoine qui en appelle d’autres.

Dardilly sensibilise régulièrement les instances compétentes pour la création de parcs relais supplémentaires, plus au Nord. Enjeux : conforter la dynamique, offrir des capacités de report adaptée aux automobilistes dès l’entrée l’agglomération et désengorger le secteur. Ces équipements devront eux aussi être reliés à Lyon par une offre de transport en commun compétitive. Les parcs relais, tout comme les gares de Dardilly, pourraient par ailleurs accueillir une offre complémentaire de « mobilités active » et d’alternatives attractives (vélov électriques en liaison avec Techlid, station Bluely, etc.).

A6A7_DossierConcertation.pdf[pdf] - 2.17 Mo